« Force destructrice » portée par un B-52 ?

« Force destructrice » portée par un B-52 ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Dans le film de 1957 Bombardiers B-52 un instructeur dit du nouveau B-52 Stratofortress :

« Sur une seule mission, un de ces avions, un seul, peut transporter une force destructrice supérieure à celle de toutes les bombes larguées par les forces aériennes alliées pendant toute la Seconde Guerre mondiale ».

Y a-t-il un sens dans lequel cette affirmation peut être vraie ? A ce que je trouve, le B-52 pouvait emporter jusqu'à 32 000 kg d'armes, alors que « entre 1939 et 1945, les avions alliés larguaient 3,4 millions de tonnes de bombes sur les puissances de l'Axe » (source), soit cinq ordres de grandeur de plus. Bien sûr, une partie (quelle taille ?) de la charge utile du B-52 pourrait être constituée d'engins nucléaires : cela équilibrerait-il le compte ? Cette phrase n'était-elle qu'une hyperbole ?


Le B-52 était capable de transporter des armes thermonucléaires. Il s'agissait de la deuxième génération d'armes nucléaires avec un pouvoir destructeur considérablement accru par rapport aux bombes atomiques originales de la Seconde Guerre mondiale. En 1957, ces armes avaient des rendements mesurés en mégatonnes par rapport aux dizaines de kilotonnes produites par les premières bombes atomiques.

Par exemple, la bombe nucléaire Mark 39 avait un rendement de 3,8 mégatonnes et le B-52 était capable d'en transporter plusieurs (le B-52 dans l'incident de Goldsboro en transportait deux).

En prenant les 3,4 millions de tonnes de bombes citées comme point de départ, il s'agit du poids total de tous les types de bombes larguées par les Alliés. Cela inclut donc le poids du boîtier en plus du poids de la charge utile explosive/incendiaire. Divers composés explosifs ont été utilisés, dont certains étaient plus faibles que le TNT (par exemple l'Amatol) et d'autres plus puissants (par exemple le RDX). Donc, calculer la puissance destructrice équivalente en termes de TNT n'est pas si facile.

À titre de comparaison simple, si vous prenez les 3,4 millions de tonnes de bombes citées comme équivalent direct de TNT, alors un seul Mark 39 était (théoriquement) plus puissant que ceux combinés. Si vous ajoutez une deuxième, troisième, quatrième bombe… alors c'est encore plus vrai.

La bombe nucléaire Mark 36 plus lourde était également en service au cours de cette période et une variante de l'arme avait un rendement théorique allant jusqu'à 19 mégatonnes.


Voir la vidéo: The B-52s - 1980-11-07 Passaic NJ