USS Astoria (CA-34)

USS Astoria (CA-34)


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

USS Astoria (CA-34)

Avant-guerre et introduction

USS Astoria (CA-34) était un croiseur lourd de classe New Orleans qui a combattu lors des batailles de la mer de Corail et de Midway, avant de devenir l'un des trois membres de la classe à être perdu lors de la bataille de l'île de Savo en août 1942. Astoria (CA-34) a obtenu trois étoiles de bataille pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les Astoria a été mis en chantier en septembre 1930 sous le nom de CL-34, mais il a été reclassé en croiseur lourd CA-34 le 1er juillet 1931. Il n'a été lancé qu'en décembre 1933 et a été mis en service le 28 avril 1934. Sa croisière d'essai l'a emmené dans le Pacifique et elle a visité Hawaï, Samoa, Fidji, la Nouvelle-Calédonie et l'Australie avant d'atteindre San Francisco en septembre 1934. Elle a servi avec la Cruiser Division 7 jusqu'en février 1937 lorsqu'elle a rejoint la Cruiser Division 6, qui faisait partie de la Scouting Force. Pendant son séjour dans cette division, elle a visité le Japon, restituant la dépouille de l'ambassadeur Saito Hirosi après sa mort en 1939. Après le Japon, elle s'est rendue à Shanghai, Hong Kong, aux Philippines et à Guam avant d'atteindre son nouveau port d'attache de Pearl Harbor en octobre 1939. .

En avril 1941, il quitta Pearl Harbor et retourna au Mare Island Navy Yard pour un carénage. Ceci a été accompli en juillet et elle était de retour à Pearl Harbor à la fin du mois. En septembre, elle a déménagé entre Hawaï et Midway. En octobre, elle a été utilisée pour escorter le transport Henderson à Manille et Guam en réponse à une rumeur de raiders allemands.

Le 5 décembre, le Astoria faisait partie de la Force opérationnelle 12 (USS Lexington), qui a quitté Pearl Harbor pour transporter des bombardiers de la Marine jusqu'à Midway Island.

Service de guerre

Les Astoria était donc en mer lorsque les Japonais attaquèrent Pearl Harbor le 7 décembre. Au lendemain de l'attaque, le groupe de travail a fouillé la zone au sud-ouest d'Hawaï à la recherche de la flotte japonaise, mais sans succès. Le groupe de travail est revenu au port le 13 décembre.

Il prend la mer trois jours plus tard pour rejoindre TF14, dans le cadre de l'effort de secours pour Wake Island. L'île est tombée aux mains des Japonais le 23 décembre et la force de secours a été rappelée. Fin décembre, elle fait partie de TF 11, basée autour de la Saratoga. Le porte-avions a été torpillé par le sous-marin japonais I-6 le 11 janvier et la force a dû se retirer à Pearl Harbor, gardant le porte-avions endommagé.

La seconde quinzaine de janvier n'a pas été plus fructueuse. Elle a pris la mer le 19 janvier avec une force opérationnelle qui devait effectuer une patrouille au nord de l'île Christmas. Cela a ensuite été changé en un raid sur l'île de Wake, mais un pétrolier clé a été coulé par un sous-marin japonais et le raid a été annulé.

À la mi-février, le Astoria prendre la mer avec la Task Force 17 (USS Yorktown), deux croiseurs et quatre destroyers, sous le commandement du contre-amiral Frank Jack Fletcher. Cette force fut bientôt rattachée à la Task Force 11 (Lexington) pour un raid sur Rabaul, mais celui-ci a été annulé après le débarquement des Japonais à Lae et Salamaua en Nouvelle-Guinée. Les Américains ont répondu en déplaçant leurs porte-avions dans le golfe de Papouasie (à l'ouest de Port Moresby sur la côte sud de la Nouvelle-Guinée) et en envoyant leurs avions à travers l'île pour frapper les Japonais (10 mars 1942). Pendant que cela se passait le Astoria faisait partie d'une force mixte (avec le HMAS Australie) qui opérait dans l'archipel de la Louisiade (à l'est de la Nouvelle-Guinée), pour protéger les flancs de l'opération porte-avions.

Les Astoria opéra avec la TF17 en mer de Corail en mars-avril 1942, puis participa à la bataille de la mer de Corail (mai 1942), toujours avec la TF17. Elle a fait partie de l'écran pour le Yorktown lors de l'attaque du Shoho (7 mai) participe ensuite à la défense contre l'attaque japonaise contre les porte-avions américains le 8 mai. Bien que les États-Unis aient perdu le Lexington, l'invasion japonaise de Port Moresby est vaincue.

Le 30 mai 1942, le Astoria mettre les voiles dans le cadre de la Yorktown groupe de travail, en direction de Midway. Elle faisait partie de l'écran porteur pour le Yorktown pendant la bataille de Midway. Le 4 juin, le Yorktown a été attaqué. L'écran a abattu deux avions, mais six ont atteint le Yorktown et trois coups sûrs. Le porte-avions a survécu à cette première attaque, mais plus tard dans la journée, il a de nouveau été touché. Elle était encore à flot le lendemain, mais a été touchée par les torpilles du sous-marin I-168, et a coulé le 7 juin. Les Astoria servi de navire amiral à l'amiral Fletcher jusqu'à la Saratoga arrivé le 8 juin.

Début août, le Astoria fait partie du Groupe opérationnel 62.3, Groupe d'appui-feu L, une partie de la flotte affectée aux débarquements sur Guadalcanal et Tulagi. Le 7 août, elle a soutenu les marines alors qu'ils débarquaient sur les deux îles.

Les Japonais ripostent en force dans la nuit du 8 au 9 août, envoyant sept croiseurs et un destroyer attaquer les Américains (bataille de l'île de Savo, 8-9 août 1942). La bataille se passe mal pour les Alliés, et en particulier pour les navires de la classe New Orleans, avec trois perdus au cours de la bataille. Les Astoria a essuyé des tirs vers 1 h 50 le 9 août et a été touché par des tirs d'obus japonais précis. Elle a été incendiée, faisant d'elle une cible facile. Elle a failli percuter le très endommagé Quincy mais est devenu difficile à contrôler depuis le pont. Vers 2 h 25, il a commencé à se diriger vers le sud pour tenter d'échapper aux Japonais, mais peu de temps après, il a perdu toute puissance. À peu près au même moment, les Japonais se sont retirés, de sorte que le Astoria était encore à flot à la fin de la bataille.

Pendant un certain temps, il est apparu que le Astoria pourrait être sauvé. Les efforts de lutte contre l'incendie ont eu un certain impact; tandis que les blessés et certains survivants piégés ont été secourus par le destroyer USS Bagley (DD-386). Après l'aube du 9 août, une équipe de sauvetage est montée à bord du Astoria, et elle a été mise en remorque. Les remorqueurs ont été rappelés à 10 heures du matin, mais il y avait encore un peu d'espoir d'atteindre la sécurité. Cependant, sous les ponts, les incendies faisaient toujours rage et le navire a commencé à gîter. Cela a amené les trous d'obus sous la ligne de flottaison, et peu après 11 h 30, le capitaine William Greenman a été contraint de donner l'ordre d'abandonner le navire. Les Astoria s'est renversé à bâbord, s'est installé à l'arrière et a coulé à 12 h 15. L'équipe de sauvetage a été secourue en toute sécurité.

Modification en temps de guerre

Tous les membres de la classe de la Nouvelle-Orléans ont reçu des supports de canon quad 1.1in au début de 1942, avec deux sur la plage arrière et deux au même niveau que la maison des cartes. Ils ont également obtenu un radar de recherche et ont réduit la hauteur du mât de misaine. Les Astoria a également reçu 12 canons simples de 20 mm.

Déplacement (standard)

10 136 t

Déplacement (chargé)

12 463 tonnes

Vitesse de pointe

32,7 nœuds

Varier

10 000 nm à 15 nœuds

Armure – ceinture

5 pouces à 3,25 pouces sur 0,75 pouces STS

- sur les machines

2,25 pouces

- les magazines

Côté 4 en 3 pouces
2,25 pouces au-dessus

- des barbettes

6in-5in

- tourelles

visage de 6 pouces
Toit de 2,25 pouces
côté de 1,5 pouces

Longueur

588 pieds oa

Armement

Neuf canons de 8 pouces/55 (trois tourelles de 3 canons)
Huit pistolets 5 pouces/25 (huit positions simples)
Huit pistolets de 0,5 pouce (huit positions simples)
Quatre avions

Complément d'équipage

868

Posé

1er septembre 1930

Lancé

16 décembre 1933

Complété

28 avril 1934

Perdu

9 août 1942


USS Astoria (CA-34) - Histoire

9 375 tonnes
588' 2" x 61' 9" x 19' 5"
9 × 8"guns (3x3)
Pistolets 8 × 5 "
2 canons de 37 mm
8 mitrailleuses de calibre 50

Au cours de l'été 1934, l'Astoria a mené une longue croisière d'essai au cours de laquelle il a beaucoup voyagé dans le Pacifique. En plus des îles Hawaï, le croiseur lourd a également visité les Samoa, les Fidji, Sydney Australie et Nouméa sur l'île de Nouvelle-Calédonie. Elle retourne à San Francisco le 26 septembre 1934.

Histoire de la guerre
Le 7 décembre 1941, Astoria faisait partie de la Task Force 12 (TF-12) à environ 700 miles à l'ouest d'Hawaï à destination de Midway après avoir appris l'attaque japonaise sur Pearl Harbor et Oahu, le voyage vers Midway a été annulé. Le 8 décembre 1941, rejoint par l'USS Indianapolis le vaisseau amiral du vice-amiral Wilson Brown, commandant de la Scouting Force. Au cours des jours suivants, il a fouillé sans succès la zone au sud-ouest d'Oahu. Le 13 décembre 1941, il retourne à Pearl Harbor et part trois jours plus tard en escortant un convoi comprenant l'USS Neches (AO-5) et l'USS Tanger (AV-8) à destination de Wake Island, mais il est rappelé lorsque la garnison se rend. Le 29 décembre 1941, il retourna à Pearl Harbor et embarqua 40 membres d'équipage officiellement affectés à l'USS California.

Le 31 décembre 1941, Pearl Harbor faisait partie de la Task Force 11 (TF-11) avec l'USS Saratoga jusqu'à ce qu'il soit endommagé par une torpille le 11 janvier 1942, puis escorte le porte-avions endommagé jusqu'à Pearl Harbor deux jours plus tard. Le 19 janvier 1941, il repart avec la Task Force 11 (TF-11) avec l'USS Lexington escorté par les croiseurs USS Chicago et USS Minneapolis plus neuf destroyers pour patrouiller une ligne allant de Kingman Reef à l'île Christmas. Le 21 janvier 1942 rendez-vous avec l'USS Neches (AO-5) mais est coulé deux jours plus tard et retourne à la place à Pearl Harbor le 24 janvier 1942.

Le 16 février 1942 quitte Pearl Harbor avec la Task Force 17 (TF-17) sous le commandement du contre-amiral Frank Jack Fletcher comprenant le croiseur lourd USS Yorktown (CV-2) USS Louisville (CA-28) avec les destroyers USS Sims (DD- 409), l'USS Anderson (DD-411), l'USS Hammann (DD-412) et l'USS Walke (DD-416) et le pétrolier USS Guadalupe (AO-32) pour opérer au large de l'île de Canton. Après le 20 février 1942, la TF-11 fut repérée et attaquée au nord-est de Rabaul et la TF-17 reçut l'ordre de se rendre le 6 mars 1942 au sud-ouest des Nouvelles Hébrides. La force combinée se dirigea vers Rabaul jusqu'à ce que les forces japonaises débarquent à Lae et Salamaua et le 8 mars 1942, ces emplacements deviennent leur nouvelle cible.

Le 10 mars 1942, des avions porteurs de l'USS Yorktown (CV-2) et de l'USS Saratoga (CV-3) décollent du golfe de Papouasie pour frapper Lae et Salamaua. Pendant ce temps, une force de surface comprenant Astoria, Chicago, Louisville et HMAS Australia ainsi que les destroyers Anderson, Hammann, Hughes et Sims sous le commandement du contre-amiral John G. Crace au large de l'île de Rossel dans l'archipel de la Louisiade pour protéger leur flanc droit.

Histoire de naufrage
Le 9 août 1942 a coulé pendant la bataille de l'île de Savo dans le détroit d'Iron Bottom au sud-est de l'île de Savo.

Pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale, Astoria a remporté trois étoiles de bataille.

Contribuer des informations
Êtes-vous un parent ou associé à une personne mentionnée?
Vous avez des photos ou des informations supplémentaires à ajouter ?


USS Astoria (CA-34) - Histoire


-NOUS. Photo de la marine dans le groupe d'enregistrement des Archives nationales 19-LCM

Préserver l'histoire du croiseur léger Astoria et honorer les hommes qui ont servi à son bord.


Histoire de la Seconde Guerre mondiale
Un compte rendu historique détaillé des Mighty Ninety jusqu'en 1945.

À propos de la photographie
Sources d'images pour ce site et le processus de restauration.

Images de film couleur
40 minutes de séquences couleur silencieuses tournées depuis les ponts de l'USS ASTORIA pendant les opérations d'Okinawa.


Navires Complément d'équipage
Images et histoires des officiers et des hommes qui ont servi à bord de l'USS ASTORIA CL-90.


Le bateau
ASTORIA CL-90 photographies et informations techniques tout au long de sa durée de vie.



L'héritage de l'USS ASTORIA
Quatre navires ont transporté l'homonyme d'Astoria, Oregon. Cette page couvre les prédécesseurs du CL-90.

Les voix de la guerre du Pacifique
Images et histoires d'amis et de membres de la famille impliqués dans ce projet de commémoration de la guerre du Pacifique.


Si vous souhaitez contribuer, veuillez me contacter à [email protected] .


ASTORIA CA 34

Cette section répertorie les noms et les désignations que le navire a eu au cours de sa vie. La liste est par ordre chronologique.

    Croiseur léger de classe New Orleans
    Quille posée le 1er septembre 1930 - Lancé le 16 décembre 1933
    Redésigné Heavy Cruiser (CA) le 1er juillet 1931

Couvertures navales

Cette section répertorie les liens actifs vers les pages affichant les couvertures associées au navire. Il devrait y avoir un ensemble de pages distinct pour chaque incarnation du navire (c'est-à-dire pour chaque entrée dans la section « Nom du navire et historique de la désignation »). Les couvertures doivent être présentées par ordre chronologique (ou du mieux possible).

Étant donné qu'un navire peut avoir plusieurs couvertures, elles peuvent être réparties sur plusieurs pages, de sorte que le chargement des pages ne prend pas une éternité. Chaque lien de page doit être accompagné d'une plage de dates pour les couvertures sur cette page.

Cachets de la poste

Cette section répertorie des exemples de cachets postaux utilisés par le navire. Il devrait y avoir un ensemble distinct de cachets de la poste pour chaque incarnation du navire (c'est-à-dire pour chaque entrée dans la section « Nom du navire et historique de la désignation »). À l'intérieur de chaque série, les cachets de la poste doivent être répertoriés dans l'ordre de leur type de classification. Si plusieurs cachets de la poste ont la même classification, ils doivent être triés par date de première utilisation connue.

Un cachet de la poste ne doit pas être inclus à moins qu'il ne soit accompagné d'une image en gros plan et/ou d'une image d'une couverture montrant ce cachet de la poste. Les plages de dates DOIVENT être basées UNIQUEMENT SUR LES COUVERTURES DU MUSÉE et devraient changer à mesure que de nouvelles couvertures sont ajoutées.
 
>>> Si vous avez un meilleur exemple pour l'un des cachets de la poste, n'hésitez pas à remplacer l'exemple existant.


Entrées associées

Expédition Astor (1810-1813)

L'expédition Astor était une grande mission à deux volets, impliquant des dizaines…

Cartographiez ceci sur le WayFinder de l'histoire de l'Oregon

L'Oregon History Wayfinder est une carte interactive qui identifie les lieux, les personnes et les événements importants de l'histoire de l'Oregon.

Lectures complémentaires

McMurtrie, Francis E., éd. Navires de combat Jane&rsquos, 1940. Londres : Sampson Low, Marston & Co., 1941.

Mooney, James L., éd. Dictionnaire des navires de combat navals américains. Vol 1, partie A. Washington, D.C. : U.S. Government Printing Office, 1991.

©2020 Université d'État de Portland et Société historique de l'Oregon

L'Oregon Historical Society est une organisation à but non lucratif 501(c)(3). Numéro d'identification fiscale fédérale 93-0391599

©2020 Université d'État de Portland et Société historique de l'Oregon

La Société historique de l'Oregon est une organisation à but non lucratif 501(c)(3). Numéro d'identification fiscale fédérale 93-0391599


USS Astoria (CA-34) - Histoire

Chapitre 1 : Les débuts


/>
Les voies à la Cramp Shipbuilding Company où l'USS Astoria CL-90 a été construit. Cette photo a été prise en octobre 1941, moins d'un mois après la pose de sa quille et avant que l'Amérique ne devienne belligérante pendant la Seconde Guerre mondiale. Notez l'affiche des obligations de défense à l'extrême gauche, le précurseur de 1941 des affiches des obligations de guerre.
-photo de NARA Records Group 19-LCM

11 septembre 1940
L'implication américaine dans la Seconde Guerre mondiale devenant de plus en plus imminente, la marine américaine passa commande de six Cleveland-les croiseurs de classe à ajouter à leur programme de construction pour l'année fiscale 1941. La construction de ces six croiseurs, les numéros de coque de la Marine CL-89 à CL-94, a été attribuée à la revitalisée Cramp Shipbuilding Company de Philadelphie, en Pennsylvanie.

Les six crampes Cleveland gardé avec la tradition de nommer les croiseurs d'après les villes américaines et devaient être nommés :

USS Miami CL-89 USS Petite pierre CL-92
USS Wilkes Barre CL-90 USS Galveston CL-93
USS La Ville d'Oklahoma CL-91 USS Youngstown CL-94

/>
Employés de crampe travaillant sur le fond intérieur de la coque 533 le 5 octobre 1941. La coque 533 a été désignée pour devenir la Cleveland-classe croiseur léger CL-90 pour la marine des États-Unis.
-photo de NARA Records Group 19-LCM

6 septembre 1941
La quille de la coque 533 a été posée par la Cramp Shipbuilding Company, Philadelphie, PA. Dans les mois qui ont suivi, cette coque a commencé à prendre les lignes épurées d'un croiseur.


7 décembre 1941
La coque 533 en était à sa construction depuis trois mois lorsque la nation a appris que des installations militaires américaines avaient été attaquées par le Japon impérial sur l'île d'Oahu, dans le territoire d'Hawaï, notamment à Pearl Harbor. Dans les jours qui ont suivi, les attaques japonaises ont été étendues aux intérêts américains, britanniques, néerlandais et australiens à travers le Pacifique. L'Amérique est devenue une nation en guerre.



USS Californie BB-44 est englouti dans un enfer de fumée et de flammes à gauche, tandis qu'au centre Oklahoma BB-37 gît chaviré à côté de Maryland BB-46 sur la rangée de cuirassés. Remorqueur portuaire Nokomis YT-142 se déplace pour aider le matin du 7 décembre 1941.
-NOUS. Photo marine de la collection Brent Jones



Le signe pour la voie "E" à Cramp Shipbuilding Company en janvier 1942. La coque 533 est indiquée comme USS Wilkes Barre.
-photo de NARA Records Group 19-LCM


Plans originaux de la coque 533 de 1942 de la Cramp Shipbuilding Company.
-de la collection Brent Jones


/>
En juillet 1942, la coque du Wilkes Barre a pris la forme d'un croiseur.
-photo de NARA Records Group 19-LCM

7 août 1942
Huit mois après avoir déclaré la guerre, les États-Unis lancent leur première offensive contre le Japon. La première lumière a donné le coup d'envoi d'une invasion cruciale des îles Salomon stratégiques de Guadalcanal, de Floride et de Tulagi. Trois croiseurs lourds américains ont pris la tête du bombardement côtier préparatoire. USS Vincennes CA-44, USS Quincy CA-39 et USS Astoria CA-34.



USS Vincennes Le CA-44 tire sa batterie principale avant sous une pluie brumeuse à l'aube du 7 août 1942. Le contour de Guadalcanal est à peine visible dans la lumière du petit matin, tout comme le motif de camouflage du navire. Cette image a été prise de HMAS Australie.
-Photo de la marine royale australienne de la collection Brent Jones

8-9 août 1942
En action de nuit au large de Guadalcanal, près de l'île de Savo, les croiseurs américains Vincennes, Quincy, et Astoria ont tous été coulés par une force japonaise avec le croiseur australien HMAS Canberra. Astoria Le CA-34, "Nasty Asty" pour son équipage, a été touché au moins 65 fois par des obus ennemis. Son équipage survivant a travaillé toute la nuit et le matin pour sauver leur navire, mais peu après midi le lendemain, il a cédé à des incendies écrasants et a glissé sous la surface. Astoria fut le dernier navire de la bataille à couler.



Une des dernières photos de l'USS Astoria CA-34, 7 août 1942. En moins de deux jours, elle serait dans les profondeurs de ce qui allait être connu sous le nom de " Iron Bottom Sound ".
-Photo RAN de la collection Brent Jones

Pendant plus de deux mois, le public américain n'a pas été informé des pertes de Savo. Pendant ce temps, les travaux se sont poursuivis sur les deux Cleveland-les croiseurs de classe à Cramp, Miami CL-89 et Wilkes Barre CL-90. Bien que Cramp soit également occupé à construire des sous-marins et des auxiliaires, la capacité du chantier naval pour les croiseurs n'était que de deux à la fois la quille posée sur La Ville d'Oklahoma CL-91 a dû attendre le lancement du CL-89.


/>
Le 13 octobre 1942, le public américain apprit les pertes de la bataille de l'île de Savo. À ce moment-là, les progrès américains dans la campagne de Guadalcanal étaient jugés suffisants pour atténuer l'impact des trois croiseurs lourds perdus.
-de la collection Brent Jones

USS Astoria avait été un fier navire, servant avec distinction tout au long de sa carrière. Au début de la Seconde Guerre mondiale, elle a effectué des tâches d'écran pour les porte-avions américains lors des batailles de la mer de Corail et de Midway, et elle est tombée au combat à Guadalcanal. Il était tout à fait normal que la Marine baptise un nouvel USS Astoriaavec d'autres croiseurs perdus au début de la guerre.

Fin octobre 1942, la coque du CL-90 fut renommée de Wilkes Barre à Astoria pour commémorer les sacrifices de Nasty Asty et de son équipage. D'autres "navires de vengeance" ont commencé à glisser dans une marine américaine qui viendrait éclipser son prédécesseur d'avant-guerre.



Le 8 décembre 1942, un an jour pour jour après la déclaration de guerre au Japon impérial, l'USS Miami est devenu le premier croiseur de la Seconde Guerre mondiale lancé par la Cramp Shipbuilding Company. Dans la voie maritime suivante, l'USS Astoria approchait de son propre lancement.
-photo de la collection Brent Jones



Boutons d'identification portés par les employés de Cramp qui ont construit l'USS Astoria CL-90, Walter Mikus et Sal Indelicato.
-avec l'aimable autorisation de Joe Mikus et Sal Indelicato


/>
Sal Indelicato (à droite) avec des amis de la Cramp Shipbuilding Company en 1943.
-photo avec l'aimable autorisation de Sal Indelicato

6 mars 1943
Après 18 mois de construction, la coque achevée de Astoria a été lancé dans la rivière Delaware. Elle était parrainée par Mme Peggy Lucas, épouse du rédacteur en chef du journal Astorian-Budget et descendante directe de John Jacob Astor.


/>
La marraine du navire, Peggy Lucas, casse une bouteille de champagne sur la proue du nouveau Astoria au chantier naval de Cramp, le 6 mars 1943.
-photo de NARA Records Group 80-G


/>
Coque à crampons 533-Astoria glisse dans la rivière Delaware, le 6 mars 1943.
-photo de NARA Records Group 80-G


/>
Le lancement de Astoria commémoré dans une publication de guerre des Cramps en 1943.
-de la collection Brent Jones


/>
Astoria dans la rivière Delaware peu après le lancement. Notez l'absence de tourelles, de mâts et d'une grande partie de sa superstructure.
-photo de NARA Records Group 80-G


Une fois dans l'eau, la construction est passée à la finition d'Astoria superstructure. Elle était encore quatorze mois après l'achèvement et la mise en service. D'autres navires étaient construits en nombre sans précédent, dont plus Clevelandcroiseurs de classe.

De l'autre côté de la rivière de Astoria à New York Ship, CL-103 a été lancé plusieurs mois plus tard avec le nom réattribué de Wilkes Barre. Au Bethlehem Fore River Yard à Quincy, MA, Pasadena CL-65 et Springfield CL-66 étaient également en voie d'achèvement. Ces quatre ClevelandLes croiseurs de classe - serviront finalement ensemble en tant que Cruiser Division 17 tout au long de 1945.



Les lancements des futurs navires Cruiser Division 17 sont commémorés sur ces enveloppes philatéliques.
-Collection Brent Jones



Continuer au CHAPITRE 2 : PROPRIÉTAIRES DE PLANK

CLIQUEZ SUR LES PHOTOS POUR PASSER AU CHAPITRE SUIVANT

NOUS. Croiseurs : Une histoire de conception illustrée.

Annapolis, MD : Naval Institute Press, 1984

Jones, Brent. Collection privée de documents.

Livre de croisière MIGHTY NINETY: USS ASTORIA CL-90. Unk. éditeur, 1946.

Mikus, Joe. Collection privée d'artefacts.

Schmitt, Ron et Indelicato, Sal. Collections privées de photos et d'artefacts.


USS Astoria (CA-34)


Figure 1 : USS Astoria (CA-34) entrant dans le port d'Honolulu lors de sa croisière d'essai, le 9 juillet 1934. Photographié par Tai Sing Loo. Don du US Army Military History Institute, Carlisle Barracks, Pennsylvanie. Photographie du Commandement de l'histoire et du patrimoine de la marine américaine. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 2 : USS Astoria (CA-34) ancré au large de Long Beach, en Californie, dans les années 1930. Photographie du Commandement de l'histoire et du patrimoine de la marine américaine. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 3 : USS Astoria (CA-34) au large du Mare Island Navy Yard, Californie, 11 juillet 1941. Photographie du Bureau of Ships Collection des Archives nationales des États-Unis. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 4 : USS Astoria (CA-34) au large du Mare Island Navy Yard, Californie, 11 juillet 1941. Photographie du Bureau of Ships Collection des Archives nationales des États-Unis. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 5 : USS Astoria (CA-34) arrivant à Pearl Harbor avec la Force opérationnelle 17, le 27 mai 1942, après la bataille de la mer de Corail et peu avant la bataille de Midway. Son équipage est en blanc, a défilé en quarts sur le gaillard d'avant, et une vedette à moteur est abaissée par sa grue de bâbord. Photographié par le photographe de 3e classe T.E. Collins, USN. Photographie officielle de l'US Navy, maintenant dans les collections des Archives nationales des États-Unis. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 6 : USS Astoria (CA-34) opérant dans les eaux hawaïennes pendant l'entraînement au combat, le 8 juillet 1942. Il semble qu'il récupère des hydravions à tribord. Remarquez les flèches gréées sous la superstructure avant pour remorquer les tapis de récupération de l'avion, et la grue tribord s'est déployée. Photographie officielle de l'US Navy, provenant des collections du Naval Historical Center. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 7 : USS Astoria (CA-34) lui tirant après des canons de huit pouces, lors d'un entraînement au combat dans les eaux hawaïennes, vers le 8 juillet 1942. Photographie officielle de l'US Navy, provenant des collections du Naval History and Heritage Command. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 8 : USS Astoria (CA-34) (centre), et USS Minneapolis (CA-36) (à gauche), amarré près d'Aiea Landing, Pearl Harbor, fin juin 1942. Photographie officielle de l'US Navy, maintenant dans les collections des Archives nationales. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 9 : Bataille de Midway, juin 1942. Un bombardier éclaireur SBD-3 du Bombing Squadron Three (VB-3), probablement piloté par le lieutenant (Junior Grade) Paul A. Holmberg, se jette près de l'USS Astoria (CA-34) à environ 1342 heures le 4 juin 1942. C'était l'un des deux avions VB-3 qui ont amerri près de Astoria après avoir été incapable d'atterrir sur l'USS endommagé Yorktown (CV-5). Un PBY vole à proximité, au centre droit. Photographie officielle de l'US Navy, maintenant dans les collections des Archives nationales. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 10 : Équipage du canon n° 3 de 5 pouces (2e canon de l'avant, côté tribord) en action lors d'un entraînement au tir, vers le printemps 1942, à bord de l'USS Astoria (CA-34). Notez la coiffe anti-flash et l'équipement de communication portés par l'homme qui actionne le poseur de fusée, portant des marques sur le bouclier anti-éclats de l'arme, et les casques de combat à l'ancienne. Photographie officielle de l'US Navy, maintenant dans les collections des Archives nationales. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 11 : Invasion Guadalcanal-Tulagi, août 1942. USS Astoria (CA-34) rejoint la Force opérationnelle 16 à l'approche de Tulagi, vers le 6 août 1942. Photographie officielle de l'US Navy, maintenant dans les collections des Archives nationales. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.

Nommé d'après un grand port de l'Oregon, USS Astoria (CA-34) était un 9 950 tonnes La Nouvelle Orléans croiseur lourd de classe qui a été construit au chantier naval de Puget Sound à Bremerton, Washington, et a été mis en service le 28 avril 1934. Le navire mesurait environ 588 pieds de long et 61 pieds de large, avait une vitesse de pointe de 32,7 nœuds et avait un équipage de 899 officiers et hommes. Astoria était armé de neuf canons de 8 pouces, de huit canons de 5 pouces et de plusieurs canons antiaériens de plus petit calibre.

Après une croisière shakedown qui l'a emmenée à travers le Pacifique jusqu'en Australie, Astoria a été affecté à la force de reconnaissance de la marine américaine. Elle a passé le reste des années 1930 à participer à des patrouilles et à des exercices navals dans le Pacifique oriental et dans les Caraïbes. Après avoir conclu un important exercice naval en 1939, Astoria a été chargé de ramener les restes de l'ancien ambassadeur japonais Hiroshi Saito des États-Unis au Japon. Il s'agissait d'un geste de gratitude envers les Japonais après qu'ils eurent rendu le corps du défunt ambassadeur des États-Unis au Japon, Edgar A. Bancroft, aux États-Unis dans l'un de leurs navires de guerre en 1926. Après la fin de cette mission fin avril 1939, Astoria visité des ports en Chine, aux Philippines et à Guam avant de reprendre ses fonctions de patrouille régulières. Alors que le Japon et les États-Unis se rapprochaient de la guerre à l'automne 1941, Astoria escorté un transport de troupes à Manille aux Philippines. Lorsque la guerre éclata enfin entre les États-Unis et le Japon le 7 décembre 1941, Astoria était en mer pour escorter une force opérationnelle qui transportait des avions jusqu'à la base américaine de Midway Island. Toujours en décembre 1941, Astoria a été affecté au groupe de travail qui devait soulager la garnison américaine assiégée sur l'île de Wake, mais cette mission a ensuite été annulée lorsqu'il est devenu évident que l'île allait tomber aux mains des Japonais.

Au cours du premier semestre 1942, Astoria groupes de travail de porte-avions escortés, travaillant principalement avec le porte-avions USS Yorktown (CV-5). De février à mai 1942, Astoria a été affecté à des missions d'escorte dans le Pacifique sud. Elle a escorté des porte-avions pendant la bataille de la mer de Corail début mai, puis est revenue à Pearl Harbor à temps pour rejoindre la force opérationnelle américaine qui a combattu dans la bataille de Midway un mois plus tard. Après l'USS Yorktown a été gravement endommagé le 4 juin lors de la bataille de Midway, le contre-amiral Frank Jack Fletcher a transféré son drapeau à Astoria.

Après la victoire de l'US Navy à la bataille de Midway, Astoria retourné à Pearl Harbor pour une révision. Astoria a ensuite participé à l'invasion américaine des îles Salomon. Les 7 et 8 août 1942, Astoria fourni un appui-feu pour les Marines américains débarquant sur Guadalcanal et Tulagi. Elle a également agi comme escorte pour le groupe de travail amphibie et a protégé contre les avions japonais. Mais dans la nuit du 8 au 9 août 1942, Astoria était en patrouille à l'est de l'île de Savo avec les croiseurs USS Vincennes (CA-44) et USS Quincy (CA-39). Les navires américains ont été attaqués par un groupe de travail japonais plus important composé de sept croiseurs et d'un destroyer. Vers 1 h 150, les navires de guerre japonais ont commencé à tirer sur les trois croiseurs américains. Les navires de guerre américains ont riposté et après quatre salves japonaises, Astoria était en bon état. Mais la cinquième salve japonaise a frappé Astoria carrément au milieu du navire, provoquant un énorme incendie. Coups suivants sur Astoria détruit la tourelle n° 1 et a provoqué un incendie majeur dans le hangar de l'avion du navire. Astoria brûla vivement dans la nuit, faisant d'elle une cible claire et visible pour tous les navires de guerre japonais.

Malgré cela, elle a réussi à frapper certains des navires de guerre japonais avec ses canons. Mais vers 02h25, Astoria perdu tout pouvoir et gisait mort dans l'eau. Le croiseur avait été touché par environ 65 obus ennemis et son équipage luttait contre plusieurs incendies graves dans tout le navire. À 3 h 00, environ 400 hommes, dont 70 blessés, se sont rassemblés sur le pont du gaillard et ont lancé une brigade de seaux pour combattre les incendies sur le pont des canons. Les blessés les plus graves étaient soignés par des médecins dans la cabine du capitaine, mais ils ont finalement dû être déplacés lorsque le pont sous eux devenait trop chaud. L'équipage a ensuite déplacé les blessés vers le gaillard d'avant du navire. Heureusement, les navires de guerre japonais se sont retirés, mettant fin à la bataille.

Vers 4 h 45, le destroyer USS Bagley (DD-386) est venu à côté Astoriaavant tribord et a commencé à décoller les membres d'équipage blessés du croiseur. Mais à l'approche de l'aube, Astoria toujours à flot, malgré les horribles dommages qu'elle avait subis. Bagley est revenu au croiseur lourd et a tiré le long de son quart tribord. Une équipe de sauvetage d'environ 325 hommes a été placée à bord du navire dans le but de le sauver. Plusieurs autres navires américains ont également été envoyés pour aider Astoria. Mais les incendies sous les ponts étaient incontrôlables et l'équipe de sauvetage sur le pont principal pouvait entendre des explosions se produire au plus profond du navire. Astoria a commencé à mal gîter (d'abord à 10 degrés, puis à 15) et, à mesure que la gîte augmentait, de l'eau s'est déversée dans les trous d'obus percés par les canons japonais. Entre les feux qui brûlaient encore et la gîte qui s'allongeait, le capitaine William Greenman rassembla ses hommes sur Astoria’s poupe et a donné l'ordre d'abandonner le navire. Après que tous les hommes aient été évacués du navire et récupérés par des destroyers américains à proximité, Astoria renversé sur bâbord puis réglé par la poupe. Elle a finalement glissé sous les vagues vers 12 h 15. USS Astoria perdu 216 hommes tués et 186 blessés. Compte tenu de la quantité de punition subie par le navire, il est étonnant que le nombre de victimes n'ait pas été plus élevé.

La marine américaine a tout simplement été battue pendant la bataille de l'île de Savo et ce fut une perte tragique pour cette nation. Mais les navires aiment Astoria a pris une position vaillante à Guadalcanal et il y aurait encore plusieurs mois de combats acharnés avant que la marine américaine n'oblige finalement la marine japonaise à abandonner les îles Salomon.


USS Astoria (CA-34) - Histoire

Histoire de la Seconde Guerre mondiale 1941-1945
Cliquez sur les sections ci-dessous pour en savoir plus sur l'histoire de l'USS ASTORIA CL-90 en temps de guerre :


Chapitre 1 : Les débuts
Construction de l'USS ASTORIA CL-90 jusqu'au lancement, septembre 1941-mars 1943.


Chapitre 2 : Propriétaires de planches
Mise en service et essais, mars 1943-juin 1944.


Chapitre 3 : Croisière Shakedown
Le shakedown du Mighty Ninety au large des Bermudes et de Trinidad, juin-juillet 1944.


Chapitre 4 : Bouche du dragon
ASTORIA CL-90 revient de son shakedown, juillet 1944.


Chapitre 5 : "Golden Gate en '48"
De Philadelphie à San Francisco, août-octobre 1944.

Chapitre 6 : Les photographies de l'île Mare
"Prêt pour son gros plan", 21 octobre 1944.


Chapitre 7 : Voici des dragons
En route vers la guerre du Pacifique, octobre-novembre 1944.

Chapitre 8 : Se présenter au travail
Rejoindre la Fast Carrier Task Force, décembre 1944.

Chapitre 9 : OPÉRATION LOVE III
Première sortie du Mighty Ninety : le débarquement de Mindoro, décembre 1944.


Chapitre 10 : La tempête
La Task Force Fast Carrier traverse le cœur d'un typhon dans le Pacifique, en décembre 1944.


Chapitre 11 : À la maison pour les vacances
Repos de la flotte à Ulithi, décembre 1944.


Chapitre 12 : OPÉRATION MIKE I
Mighty Ninety retourne aux Philippines pour le débarquement de Luzon, janvier 1945.


Chapitre 13 : OPÉRATION GRATITUDE partie 1
La Task Force 38 effectue des raids sur des navires japonais en mer de Chine méridionale, en janvier 1945.


Chapitre 14 : OPÉRATION GRATITUDE partie 2
La Task Force 38 est attaquée au large de Formose, en janvier 1945.

Chapitre 15 : MOG MOG
Loisirs, inspection et récompenses janvier-février 1945.


Chapitre 16 : OPÉRATION JAMBOREE
Grèves dans la plaine de Tokyo, février 1945.



Chapitre 17 : OPÉRATION DÉTACHEMENT partie 1
ASTORIA CL-90 à Iwo Jima à J+2, 21 février 1945.



Chapitre 18 : OPÉRATION DÉTACHEMENT partie 2
ASTORIA CL-90 à Iwo Jima en J+3, 22 février 1945.

Chapitre 19 : OPERATION JAMBOREE partie 2
Retour dans la plaine de Tokyo, fin février 1945.

OPÉRATION ICEBERG partie 1
L'action la plus lourde du Mighty Ninety, au large des îles japonaises du 18 au 21 mars 1945.


OPÉRATION ICEBERG partie 2
La Task Force 58 soutient les opérations d'Okinawa, fin mars 1945.

OPÉRATION ICEBERG partie 3
Soutien continu des opérations d'Okinawa, avril 1945.


OPÉRATION ICEBERG partie 4
La Force opérationnelle 58 passe son troisième mois consécutif en mer, en mai 1945.


Leyte Liberté
Repos et réparation dans la baie de San Pedro, Leyte, îles Philippines, juin 1945.

Les raids de l'île d'origine
ASTORIA et les porte-avions rapides dans les eaux japonaises, juillet-août 1945.


ONCLE SUCRE CAPABLE
Mighty Ninety rentre à la maison, septembre 1945.


RETOUR À LA PAGE D'ACCUEIL DE L'USS ASTORIA


Indice

Entrata in servizio e periodo interbellico Modifica

La nave fu impostata il 1º settembre 1930 nei cantieri navali della Puget Sound Naval Shipyard di Bremerton nello Stato di Washington, per poi essere varata il 16 dicembre 1933 con il nome di Astoria in onore dell'omonima città dell'Oregon madrina del varo fu Leila C. McKay, una discendente di uno dei partecipanti della spedizione che fondò il primo nucleo della città di Astoria nel 1811. La nef entrò quindi in servizio il 24 aprile 1934 [3 ] .

Nel corso dell'estate del 1934 l'Astoria Intraprese una lunga crociera addestrativa nell'Oceano Pacifico, visitando gli arcipelaghi delle Hawaii, delle Samoa et delle Figi oltre ai porti di Sydney e Nouméa prima di rientrare a San Francisco in settembre. L'incrociatore fu quindi assegnato in forza alla Cruiser Division 7 (CruDiv 7) della Scouting Force di base a San Pedro, passando alla CruDiv 6 nel febbraio 1937 [2] la nef trascorse il periodo interbellico impegnata in manovre addestrative di routine principalmente nel teatro del Pacifico. All'inizio del 1939 l'Astoria partecipò a una grande manovra addestrativa annuale nel teatro delle Indie Occidentali, per poi fare rotta per Annapolis dove imbarcò le spoglie dell'ambasciatore giapponese negli Stati Uniti Saito Hirosi, recentemente deceduto, al fine di riportarle il in patria rippeterto rippet rimpatrio, nel 1925, del corpo dell'ambasciatore statunitense in Giappone Edgar Bancroft da parte di un incrociatore giapponese. L'Astoria salpò quindi da Annapolis il 18 mars 1939, dirigendo via canale di Panama a Honolulu colombe, il 4 avril, furono presi a bordo la moglie ei due figli dell'ambasciatore Saito appena arrivati ​​dal Giappone su una nave passeggeri l'incrociatore raggiunse ilndi 17 avril, presenziando alle cerimonie funebri per l'ambasciatore [3] .

L'Astoria lasciò il Giappone il 26 aprile, raggiungendo tre giorni dopo Shanghai colombe prese a bordo per una visita di cortesia il comandante dell'United States Asiatic Fleet, viceammiraglio Harry Yarnell in seguito, la nef visitò Hong Kong e le Philippine prima di fare rotta per la base di Guam il 21 maggio. Da qui l'incrociatore partecipò alle operazioni di ricerca dello scrittore e avventuriero Richard Halliburton, scomparso in mare mentre tentava la traversata da Shanghai a San Francisco su una giunca le ricerche furono abbandonate il 29 maggio senza aver ottenuto landi la nades San Pedro. Nell'ottobre 1939 l'Astoria fu assegnato al distaccamento delle Hawaii, facendo di Pearl Harbor la sua nuova base a partire dall'8 aprile 1941 e fino all'11 luglio seguente la nave fu sottoposta a un ciclo di lavori di manutenzione presso il cantiere Mare Island Naval Shipyard di Vallejo in California, nel corso dei quali l'armamento antiaereo fu potenziato. Dopo il rientro a Pearl Harbor, la nave operò nelle acque tra Oahu e l'Atollo di Midway in manovre di addestramento e pattugliamento, scortando anche in ottobre una nave da trasporto a Manila prima di rientrare nelle Hawaii [3] .

La seconda guerra mondiale Modifica

Il 5 dicembre 1941 l'Astoria salpò da Pearl Harbor di scorta alla portaerei USS Lexington, diretta a Midway con un carico di aerei per la locale guarnigione quando, il 7 dicembre successivo, le portaerei giapponesi attaccarono la flotta statunitense a Pearl Harbor, l'Astoria si trovava 700 miglia a occidente delle Hawaii con il resto del suo gruppo: subito richiamata, la formazione compì un'infruttuosa ricerca delle portaerei nipponiche a sud-ovest di Oahu prima di rientrare a Pearl Harbor il 13 dicembre. Il 16 dicembre l'incrociatore prese il mare come scorta a un convoglio di truppe dirette all'Isola di Wake, ma la missione fu annullata il 23 dicembre visto che l'isola ormai era prossima a cadere in mano ai giapponesi. Dal 31 dicembre l'Astoria scortò la portaerei USS Saratoga in una sua sortita da Pearl Harbor, ma l'11 gennaio 1942 la portaerei riportò gravi danni dopo essere stata silurata dal sommergibile giapponese I-6 al largo delle Hawaii e l'intera formazione dovette rientrare alla base [3] [2] .

Il 19 gennaio 1942 l'incrociatore lasciò Pearl Harbor insieme alla Lexington per condurre una crociera offensiva nella zona compresa tra il Kingman Reef e l'Isola Christmas, ma l'azione fu annullata il 23 gennaio dopo che la petroliera assegnata alla formazione per il rifornimento di carburante fu silurata da un sommergibile giapponese. Il 16 febbraio seguente l'Astoria salpò nuovamente da Pearl Harbor, questa volta di scorta alla portaerei USS Yorktown diretta ad attaccare la nuova base allestita dai giapponesi a Rabaul nel Pacifico meridionale la missione fu poi modificata in un attacco aereo il 10 marzo alle teste di ponte allestite dai giapponesi sulla costa nord-orientale della Nuova Guinea a Lae e Salamaua: nel corso dell'azione l'Astoria coprì il fianco alla formazione di portaerei impegnata nel raid e contemporaneamente protesse l'arrivo a Noumea di un convoglio di truppe statunitensi [3] [2] .

A partire dal 14 marzo 1942 l'Astoria pattugliò l'area del Mar dei Coralli insieme ad altre unità statunitensi e australiane, facendo tappa a Noumea per rifornirsi. Tra il 4 e l'8 maggio l'incrociatore fece da scorta alla portaerei Yorktown durante gli eventi della battaglia del Mar dei Coralli con la flotta giapponese, fornendo uno sbarramento di fuoco antiaereo contro gli attacchi dei velivoli nemici e rivendicando l'abbattimento di quattro di essi la nave rientrò quindi a Pearl Harbor il 27 maggio. L'Astoria prese nuovamente il mare il 30 maggio seguente, sempre come parte del gruppo di scorta della portaerei Yorktown, dopo notizie circa un imminente grande attacco giapponese all'atollo di Midway l'azione sfociò quindi, tra il 4 e il 6 giugno, nella decisiva battaglia delle Midway: l'incrociatore fu ancora una volta chiamato a fornire fuoco antiaereo di protezione contro gli attacchi dei velivoli nipponici, e dopo che la Yorktown rimase gravemente danneggiata prese a bordo il comandante della formazione, ammiraglio Frank Fletcher, che da qui diresse il resto della battaglia [4] . La nave rientrò a Pearl Harbor il 13 giugno per sottoporsi a un ciclo di lavori di manutenzione nei cantieri locali [3] [2] .

L'affondamento Modifica

All'inizio di agosto 1942 l'Astoria fu assegnato alla flotta di invasione statunitense diretta ad attaccare le isole di Tulagi e Guadalcanal nell'arcipelago delle Isole Salomone parte delle forze di supporto all'assalto anfibio, la mattina del 7 agosto l'incrociatore protesse con i suoi grossi calibri lo sbarco dei marines statunitensi sulla costa nord di Guadalcanal, respingendo anche alcuni attacchi aerei giapponesi alle navi da trasporto [3] .

Nella notte tra l'8 e il 9 agosto seguenti, una formazione di incrociatori giapponesi diresse all'attacco della flotta statunitense che stazionava a nord di Guadalcanal l'Astoria stava in quel momento pattugliando le acque a oriente dell'Isola di Savo in squadra con gli incrociatori USS Vincennes e USS Quincy, e finì con il ritrovarsi all'improvviso coinvolto in una violenta battaglia notturna. A partire alle 01:50 del 9 agosto l'Astoria aprì il fuoco sugli incrociatori giapponesi salvo interrompere brevemente il tiro per paura di aver scambiato per nemici una formazione amica la nave fu quindi centrata dalla quinta salva sparata dagli incrociatori giapponesi ai suoi danni: almeno due proiettili di grosso calibro colpirono l'unità a mezza nave, mettendo fuori uso una delle torri dei cannoni da 203 mm e appiccando il fuoco all'hangar degli idrovolanti di bordo a poppa dell'unità. Le fiamme dell'incendio resero l'incrociatore un bersaglio perfettamente illuminato nel buio della notte, e una grandinata di colpi d'artiglieria prese ad abbattersi sull'Astoria: la nave incassò numerosi colpi, perdendo di velocità, vedendo aumentare gli incendi a bordo e trovandosi con buona parte dell'armamento fuori uso anche se la centrale di direzione del tiro era stata messa fuori combattimento, l'Astoria continuò a fare fuoco e con la sua dodicesima e ultima salva riuscì a mettere fuori uso una delle torri di artiglieria dell'incrociatore giapponese Chokai [3] [2] [5] .

Dopo aver incassato non meno di 65 colpi di grosso calibro, l'incrociatore cercò di allontanarsi dalla battaglia procedendo verso sud i membri dell'equipaggio, per gran parte isolati sul cassero di prua, lottarono per ore per soffocare i numerosi incendi a bordo. Alle 04:45 il cacciatorpediniere USS Bagley riuscì a portarsi, con un'abile manovra, di controbordo all'Astoria e ad evacuare i superstiti dell'equipaggio e i numerosi feriti dal cassero di prua, manovrando poi per andare a soccorrere altri superstiti isolati dalle fiamme nella sezione di poppa dell'incrociatore. Nonostante i danni gravissimi la nave rimaneva a galla e, allo spuntare dell'alba, il comandante dell'unità William Greenman tornò a bordo con un equipaggio di fortuna di 325 uomini con cui tentare di salvare l'incrociatore: le falle nello scafo furono turate e il cacciatorpediniere USS Hopkins tentò di prendere a rimorchio la nave intorno alle 07:00, mentre un altro cacciatorpediniere, il USS Wilson, si affiancava all'incrociatore per pompare altra acqua sugli incendi che continuavano a divampare a bordo [3] [2] [6] .

Nonostante i numerosi sforzi, il destino della nave era ormai segnato: intorno alle 11:00 un nuovo violento incendio riprese vita nei ponti interni dello scafo, e varie esplosioni interne furono avvertite dagli uomini sopracoperta lo sbandamento dello scafo prese ad accentuarsi, mentre le riparazioni delle falle cedevano una dopo l'altra. Il comandante Greenman dette quindi l'ordine di abbandono della nave, e l'equipaggio fu preso a bordo dal sopraggiunto cacciatorpediniere USS Buchanan lo scafo dell'Astoria si piegò lentamente sul lato di sinistra, per poi capovolgersi e affondare intorno alle 12:15 nella posizione 9° 12' S, 159° 52' E [3] [2] [7] .


Wreck of USS Astoria (CA-34)

Laid down at the Puget Sound Navy Yard in September 1930 as the lead ship in her class of Heavy Cruisers, USS Astoria commissioned into US Navy service in April 1934 as a member of the US Pacific Fleet. Operating primarily with Cruiser Divisions 6 & 7 out of San Pedro for the balance of the 1930’s, Astoria and her crew conducted regular deployments and took part in several Fleetwide training exercises and war games known as Fleet Problems in both the Pacific and Atlantic through 1939. Reassigned to Pearl Harbor as relations between the United States and Japan continued to worsen, the Astoria was en route to Midway Atoll when word came of the Surprise Attack on Pearl Harbor and the outbreak of war with Japan. Immediately dispatched to hunt down the Japanese strike force, Astoria began what turned into two straight months of intensive patrols and abortive missions around Hawaii, frustrated by Japanese Submarines and the lack of fleet auxiliaries.

February 1942 found the US Navy on solid enough footing to go on the offensive, and Astoria departed Hawaii escorting Task Force 17 bound for the South Pacific, where US carriers conducted air raids in New Guinea and the surrounding areas. Subsequently involved in the Battle of Coral Sea in early May, Astoria returned to Pearl Harbor immediately after the battle escorting the damaged USS Yorktown and put to sea less than a month later to again meet the Japanese Fleet, this time off of Midway Atoll. Screening the Yorktown during the Battle of Midway, Astoria became the Flagship of TF17 after several torpedo and bomb hits knocked Yorktown out of action and left her dead in the water. Standing by the battered carrier until she was torpedoed and sunk two days after the battle, Astoria returned to Pearl Harbor where she spent over a month being upgraded and repaired at the Pearl Harbor Navy Yard for further action.

Reassigned to Task Group 62.3, Fire Support Group L, Astoria stood out of Pearl Harbor for the final time and shaped a course for the Solomon Islands with orders to support the first American amphibious invasions of the Second World War at Guadalcanal and Tulagi Islands. Finding little land-based resistance and only moderate airborne opposition to the landings on August 7th & 8th, Astoria joined her sisterships USS Vincennes (CA-44) and USS Quincy (CA-39) on the night of August 9th on a patrol loop at the Northern entrance to Ironbottom Sound. Shortly before 0200hrs the crew of Astoria watched flashes and flares erupting to the South, which were incorrectly assumed to be part of fighting on Guadalcanal itself. In reality, the crew of Astoria were watching a powerful Japanese Cruiser and Destroyer force inflicting a savage beating on the HMAS Canberra and the USS Chicago (CA-29) Allied Cruisers operating to the South of Astoria’s position. That same Japanese force then split in two separate formations and steamed directly for the Astoria and her sisters, who were all totally unaware of the approaching danger.

Any illusions of a routine night patrol aboard the Astoria were dispelled at 0150hrs, when she and her sisters were illuminated by Japanese searchlights. While the duty officer elected to summon the then-sleeping Captain William Greenman to the bridge, Astoria’s Gunnery Officer took matters into his own hands and ordered all weapons to open fire. After barking out several rounds at the source of the searchlights, Captain Greenman ordered all guns to cease firing until the identity of the vessels could be determined. However, by this time Japanese gunners had taken their aim on Astoria and began sending dozens of shells hurtling towards the Cruiser. Bracketed by the first rounds of enemy fire, Astoria was soon struck across her midship aircraft hangars, which quickly became a gasoline-fueled inferno as her wrecked search planes dumped out their fuel loads and provided a brightly lit target in the moonless night. By the time Captain Greenman ordered the ship to resume firing and accelerate to maneuvering speed, Astoria was already doomed. Dozens of Japanese shells of Cruiser and Destroyer Caliber were soon slamming into Astoria’s superstructure and hull, knocking out her forward gun mount, gun director and severely damaging her bridge. Maneuvering frantically to avoid the rain of shells hitting her from both sides, Astoria narrowly avoided a collision with Quincy as she cut across her bow but managed to send off a full 12 salvos of 8-inch shells before turning Southwards to open the distance between herself and her assailants. Fires forward eventually made steering from the bridge impossible and as control was passed to the midship conn around 0225hrs the Japanese attack ceased as suddenly as it had started.

Slowing to a crawl with more than 65 shells in her hull, Astoria’s crew waited for the Japanese to finish the ship off but by 0300hrs it was clear that the enemy had withdrawn. Astoria’s crew immediately began firefighting efforts, resorting to a bucket brigade since the ships water main had been destroyed. Her crew were able to make steady headway against the fires and at 0445hrs the Astoria was joined by the USS Bagley (DD-386) which sent pumps and firefighting equipment aboard. By 0700hrs topside efforts had extinguished all fires and pumps seemed to be making headway against the heavy flooding below decks, so the Astoria was ordered towed to shallow waters off Guadalcanal. While several Destroyers attempted to get the battered and waterlogged Cruiser under tow, several fires burning deep within Astoria’s hull began to grow out of control. After 1000hrs crews topside began hearing numerous explosions below deck, signifying that the flames had located one of Astoria’s ammunition magazines. Shortly thereafter Astoria began listing to Port with increasing speed and swamping by the Stern, allowing water to enter her hull through the topside shell holes and flood more compartments. With her Port rail slipping underwater at Noon and her list still increasing, Captain Greenman passed the order to abandon ship onto awaiting Destroyers. After rolling fully onto her Port side, USS Astoria sank by the stern at this location at 1216hrs on August 9th, 1942.

For her actions on the date of her loss, USS Astoria received her third and final Battle Star for World War Two service.


Voir la vidéo: Cruisers USS Biloxi u0026 USS Astoria join the. Navy


Commentaires:

  1. Mopsus

    merveilleusement, cette revue divertissante

  2. An-Her

    Bravo, cette idée remarquable doit être dit.

  3. Wahchinksapa

    À mon avis. Vous vous trompiez.

  4. Raphael

    Je m'excuse d'avoir interféré ... Je connais cette situation. Discutons. Écrivez ici ou dans PM.

  5. Morland

    C'est la bonne idée. Je le garde.



Écrire un message